Chamonix, Requalification du Bois Couttet, 2001

Le Bois du Couttet, un espace boisé classé converti en parc culturel en lisière du centre ville de Chamonix et du torrent de l’Arve.

Le développement de Chamonix s’est étiré de part et d’autre de l’Arve au fil des différentes périodes de développement de la Station durant les 150 dernières années. Son évolution économique et touristique a rendu nécessaire l’extension du plateau piétonnier et l’installation d’équipements culturels de qualité. C’est à ce titre que la commune a acquis le Bois du Couttet dans le but de construire une Salle des Fêtes, une Ecole Municipale de Musique, et ultérieurement un Musée de la Montagne.

Quelques vues du site ... les murets de pierre, la maison de la Tournette, la rue du Lyret.

Quelques vues du site … les murets de pierre, la maison de la Tournette, la rue du Lyret.

Un scenario programmatique

La ville se renouvelle, se diversifie, s’étend, mais avec quelle mémoire et selon quels projets ? Le but de notre proposition est de fournir des éléments de réflexion déterminants pour Chamonix. En conséquence, notre projet d’aménagement s’articule autour des composantes suivantes :

1 : une composante culturelle
  • en regroupant les équipements publics dans un même secteur,
  • en donnant à chacun une identité architecturale propre,
  • en organisant un réseau de liaisons piétonnes transversales.
2.2.94_Chamonix_Couttet_Musée

Profil en long sur la Salle des Fêtes

2.2.94_Chamonix_Couttet_Salle-Fetes

Profil en long sur le Musée de la Montagne

2 : une composante urbaine

Les berges de l’Arve et la place Saussure présentent des atouts urbain, paysager et touristique à valoriser. Le traitement minéral de sols adéquats réduira la vitesse des automobiles. La plantation en rideaux de petits arbres, le remplacement du mobilier et l’élargissement de l’espace piéton révèleront tant sur le plan esthétique que par leur rôle urbain ces espaces.

3 : une composante paysagère

Le site se caractérise par un dénivelé marqué, une butte boisée qui constitue une coupure végétale. Notre projet propose une liaison rectiligne,évidente, ponctuée de rampes et d’emmarchements, qui le traverse, reliant les berges de l’Arve à la maison de la Tournette. Un jeu d’escaliers, de chemins plus étroits, de murets et de haies superpose son organisation orthogonaleà la volumétrie « sphérique » de la butte. Les mails d’arbres existants sont mis en valeur par des éclairages spécifiques. Le sommet de la butte est aménagé en placetteoffrant une vue panoramique sur la ville, l’Aiguille du Midi et le Mont-Blanc. Le belvédèredu XIXe siècle est restauré et accessible au public.

2.2.94_Chamonix_Couttet_PM-zoom
4 : une composante touristique 

A l’orée du bois, un théâtre de plein air s’étage en gradins sur la déclivité naturelle du talus ; le jardin de la Maison de la Tournette constitue désormais un point d’articulation entre le parking souterrain, les équipements culturels, le parc du Couttet et le centre de Chamonix.

0_feuille_gauche2Carte d’identité

Maîtrise d’ouvrage : ville de Chamonix-Mont-Blanc / Maîtrise d’oeuvre : Groupe-6 (mandataire), Ingerop / 3 hectares / Etude d’urbanisme menée avec Alan Hennessy, Valérie Thierry et Mark Wilson / concours perdu, 2001.