Jouy-le-Moutiers, prescriptions paysagères pour un projet urbain, 2011

Définition d’un programme et d’un projet d’aménagement pour le nouveau centre ville de Jouy-le-Moutier et les secteurs de Forboeufs et de la Côte d’Ecancourt.

Cette étude a pour but de réaliser un nouveau centre ville à Jouy-le-Moutier et de répondre aux objectifs fixés par le PLU de réaliser environ 1000 logements d’ici 2020. Située entre le plateau agricole et les coteaux de l’Oise, cette commune bénéficie d’un paysage exceptionnel à mettre en valeur. Le plan d’aménagement global propose de conforter trois secteurs d’extension urbaine et ce,  en lien étroit avec la trame verte et bleue comme support de liens privilégiés entre les quartiers.

La rue Nouvelle, dans le centre ville de Jour-le-Moutiers, est un espace structurant à l’échelle du centre ville reconfiguré. Sa linéarité est affirmée par un alignement de Pyrus calleryana ‘Chanticleer’, à la silhouette élancée mais pas trop haute pour ne pas masquer les façades des futurs bâtiments. La place du Marché, espace plutôt « domestique », apportera une ambiance conviviale. L’essence choisie privilégie un feuillage apportant de l’ombrage, avec un houppier plutôt étalé de manière à protéger les étals, l’Acerplatanoides ‘Globosum’.

Au cœur du futur éco-quartier de Forboeufs, est créée une place située en position de belvédère, essentiellement minérale, ponctuée de bancs monolithes en béton et « zébrée » d’étroites lignes végétalisées. La rue principale est appuyée par un alignement de Liquidambar styraciflua eux-mêmes soulignés par une noue accueillant des macrophytes.

2.3.58_Jouy_ecorces_Forboeuf

Des écorces intéressantes : Acer griseum, Betula nigra, Betula papyrifera, Betula utilis x Jacquemontii, Acer davidii.

2.3.58_Jouy_bassin

En aval, un réseau de noues mène à un bassin de rétention. Ses rives légèrement pentues sont garnies de petits arbres feuillus, de graminées et de plantes vivaces supportant un lieu ensoleillé et sec, pouvant occasionnellement se retrouver dans l’eau… Des lignes d’arbres structurent ce vaste espace en prolongement des alignements de fruitiers. Sont privilégiées des feuillages légers de couleur gris-argent pour jouer avec le vent et animer les perspectives vers l’horizon agricole.

 

La place Haute dans le secteur des Côtes d’Ecancourt s’organise en paliers successifs s’intégrant dans la pente. Des murets de soutènement organisent des terrasses plantées d’essences mellifères et parfumées afin de rendre ce lieu apaisant, convivial et toujours changeant. L’identité de la place des Vignes blanches s’inspire de la typologie des petits vignobles en coteaux, comme il y en existait autrefois autour de Paris. Une pergola chargée de vigne souligne ses limites.

Attenante à l’ancienne petite gare, la place du Chemin des Miettes a un charme désuet mis en valeur par les façades en meulière de la maison existante. Son caractère un peu « nostalgique » emprunte un vocabulaire domestique caractéristique des jardins de faubourgs du début de siècle : une pergola supportant une clématite, une glycine ou un chèvrefeuille embaumant la place, accompagnés de massifs de buis taillés, de rosiers anciens…

Fraxinus excelsior (Frêne commun), Alnus glutinosa (Aulne glutineux), Salix alba (Saule blanc), Populus alba ‘Nivea’ (Peuplier blanc), Populus tremula (Peuplier tremble).

0_feuille_droite1Carte d’identité

Maîtrise d’ouvrage : Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise (95) / Maîtrise d’oeuvre : Groupe-6 (mandataire), ), Safège Environnement , H4 (programmation, énergies renouvelables) / 2011.