Meylan, programmation pour le parc de l’Ile d’Amour, 2011

Dans le cadre d’une mise en valeur des espaces naturels semi-urbains de l’agglomération grenobloise, le parc de l’Ile d’Amour devait être valorisé au sein de la « trame verte et bleue », être requalifié de façon à renforcer sa visibilité et permettre une appropriation collective de ses espaces.

Le parc de l’Ile d’Amour – d’une surface de 26,7 hectares – appartient à la Métro. Ses vocations actuelles sont d’ordres récréatif (promenade, détente, pique-nique, jeux), sportive (footing, parcours de santé, BMX, baseball et softball, skate-park, courses d’orientation), pédagogique (jardins scolaires) et événementiel (Olympiades Universitaires, Festival International de la Jonglerie…).

Objectifs de la Métro

  • valoriser ce parc au sein de la « trame verte et bleue » à l’échelle de l’agglomération,
  • renforcer sa visibilité, faciliter son accessibilité et assurer sa perméabilité,
  • permettre une appropriation collective de ses espaces,
  • lui permettre une évolutivité par rapport aux évolutions urbaines connexes.

Principes directeurs pour le réaménagement du parc de l’Ile d’Amour

Principe n°1 : Favoriser l’accueil des familles et des adolescents

Au sein de différentes clairières sont envisagés un espace pique-nique et barbecues, des nichoirs à oiseaux, un espace ludique sur le thème de l’équilibre et de l’eau, le confortement du vieux verger par la plantation de jeunes fruitiers. Sur les berges de l’Isère, une guinguette ou des kiosques dédiés à la vente de friandises, de journaux, ou à la location de tricycles pourraient être installés.

2.3.86_Meylan-PIA-jeux

2.3.86_Meylan-PIA-pique-nique

Principe n°2 : Réorganiser l’accessibilité du parc et les stationnements 

… en améliorant les entrées, en réorganisant les stationnements, en développant l’usage du parking-relais, en prévoyant des continuités piétons-cycles, en aménageant un point rencontre au débouché de la passerelle venant du Campus Universitaire, en mettant en place une signalétique propre au parc.

2.3.86_Meylan-PIA-actionsA

Principe n°3 : Valoriser les atouts paysagers du parc

… en organisant une occupation maîtrisée et hiérarchisée entre les espaces naturels et sujets de contemplation (axés autour de l’eau, du grand paysage, éloigné des bruits de la ville) et les espaces fréquentés et structurés autour des loisirs, en préservant les corridors biologiques dans l’objectif de réintégrer le parc au sein de la « trame verte et bleue », en développant les « cônes de vues » vers Belledonne et la Chartreuse, en confortant la vocation pédagogique de la mare, en dégageant des vues sur la rivière par l’installation de terrasses.

2.3.86_Meylan-PIA-eau

Fossé à sec aujourd’hui ; proposition de leur remise en eau leur franchissement par des petits pontons / la mare pédagogique ; proposition d’un point d’observation surélevé pour accueillir les scolaires.

Les berges de l'Isère ; proposition d'une terrasse en belvédère sur l'eau / Références de kiosques d'accueil ou de vente (Paris, parc des Tuileries et La Seyne-sur-Mer, parc de la Navale).

Les berges de l’Isère ; proposition d’une terrasse en belvédère sur l’eau / Références de kiosques d’accueil ou de vente (Paris, parc des Tuileries et La Seyne-sur-Mer, parc de la Navale).

 

Principe n°4 : Encadrer la vocation sportive

… en poursuivant le parcours pour jaugeurs, en installant de nouveaux modules sur le skate-park.

2.3.86_Meylan-PIA-actionsB

Ensemble des actions à mener dans un second temps.

 Principe n°5 : Sécuriser le parc, c’est-à-dire :

… reconquérir et nettoyer les espaces délaissés, créer dans les sous-bois de petites clairières et les convertir en espaces de repos avec bancs, chaises longues…

2.3.86_Meylan-PIA-chemins

Rendre plus attractifs et sécurisants les sous-bois grâce à des cheminements confortables et différenciés, à l’aménagement de clairières de repos (réf jardins de Villandry, de Gilles Clément).

 

2.3.86_Meylan-PIA-ambiances

Cartographie synthétique des ambiances souhaitées…

0_feuille_droite1

Carte d’identité

Maîtrise d’ouvrage : Métro / Maîtrise d’oeuvre : Groupe-6 (mandataire), SETIS Environnement, Territoires 38 / 27 hectares / 2011 / Etude d’urbanisme réalisée en partenariat avec Sabine Guillaud, urbaniste.