Xertigny, Habitations Légères de Loisirs autour d’un étang, 2012

Vers l’heure Hêtre…….

Ce concours d’idées a porté sur la conception de petites maisons à usage touristique, construites en bois de hêtre et implantées au bord d’un étang sur la commune de Xertigny (Vosges)Ce projet a reçu le prix spécial « Aménagement paysager ».

Arrivés sur le site, nous sommes surpris par la présence abondante de l’eau : l’eau plane et tranquille de l’étang, l’eau courante du torrent, l’eau discrète des fossés enfouis sous les hautes herbes, l’eau imbibant la terre que l’on foule du pied, l’eau devinée par la présence de mousses variées, d’aulnes, de joncs, de phragmites… Loin de nous rebuter, l’omniprésence de l’élément liquide s’est révélée être un atout que le projet paysager et l’installation d’habitations ne contrediront pas. 

En correspondance à l’eau, dans sa nature affleurante, le ciel affirme sa présence dans son immensité, le bâti se positionne en marge de l’étang, la végétation est relativement basse en ses limites… La combinaison de ces éléments nous dévoilent un paysage à la lecture horizontale.

Le projet paysager investit l’étang dans toutes ses dimensions : le plan d’eau, ses berges, sa digue, le ruisseau et les fossés, la lisière boisée, la prairie humide.

Xertigny_PM

L’accès s’opère en promontoire d’où une large et profonde perspective s’ouvre sur l’étang qu’il convient de maintenir et de valoriser. Un cadrage s’opère grâce à l’épaississement de la roselière et aux aménagements paysagers implantés sur la prairie en pente ; des lignes végétales font tantôt écran, tantôt filtre.

Xertigny_croquis3En rive sud, l’espace relativement contraint entre la lisière boisée existante et la berge de l’étang, à mi-chemin entre l’eau et la forêt, est surligné par la plantation d’arbres aux troncs fins et à la silhouette découpée. Dans le « Bois aux cachettes », l’installation d’un élément coloré situant entre les troncs noirs des aulnes et les troncs blancs des bouleaux fait osciller notre regard d’un bord à l’autre. En ce lieu, la lecture plane de l’étang est enrichie par la découverte de ponton, belvédère, nichoir à canards, longue vue d’observation.

Xertigny_croquis1
A l’extrémité ouest du plan d’eau, est aménagé un espace de baignade naturel et écologique, bordé d’une plage de gravier et d’enrochements de grès rose… Au-delà, dans l’espace naturel de la prairie humide, des pontons sans issue créent des micro-lieux de calme, de repos, d’observation, de lecture…

En périphérie de l’étang, la pente de la digue est adoucie par la plantation d’une roselière. Un cheminement en ponton nous invite à nous promener au milieu des roseaux et phragmites, tantôt écran, tantôt filtre.

Sur la pente du bassin versant,  les chemins d’eau  ont creusé des petits fossés parallèles enfouis sous les hautes herbes, quasiment invisibles. Pour révéler leur existence, on multiplie leur nombre et on se joue de leur vocabulaire. En effet, si l’on imagine ces fossés comme des volumes linéaires concaves, on intercale alors des volumes linéaires convexes qui peuvent être des haies, des alignements de fruitiers, des murets, des palissades en osier tressé… Au milieu de cette construction paysagère, les H.L.L. s’installent modestement en composant avec les éléments.

Xertigny_HLL

Des Habitations Légères de Loisirs

« Déposées » délicatement sur le sol grâce à des pieux, ces petites maisons l’effleurent sans l’abîmer, sans perturber le fil de l’eau qui s’écoule… En interaction avec leur environnement extérieur, elles absorbent la lumière diurne et par leur peau translucide, la transmettent à l’intérieur de leur volume unique. La nuit venue, elles deviennent des éléments luminescents déposés dans le paysage en restituant leur lumière interne. Leurs grands pignons vitrés habillés de moucharabiehs instaurent également une transition progressive des espaces de vie intimes vers le paysage. Tantôt ouvert, tantôt fermé, entre filtre visuel et abri, cet espace hybride est celui de toutes les sensations…

0_feuille_gauche1Carte d’identité

Concours d’idées organisé par la C2VRM et la marque « Hêtre des Vosges » dans le cadre du Pôle d’Excellence Rurale, porté par le Pays d’Epinal, Coeur des Vosges. / Lieu : commune de Xertigny / Collectif m@d, une équipe d’architectes, d’ingénieurs, de paysagiste et d’infographistes : Philippe Maillard, Sandrine Pieck, Anne-Sophie Emery, Alexandre Schulthess, Nathalie Poiret, Elise Baldenberger, Bastien Fage / Estimation du HLL : 80 000 €HT pour une surface de 40 m2 / Estimation des aménagements paysagers : non effectuée / 2012.